CHANTIER 2008 : du 04 au 16 août 2008.


CHANTIER ANNUEL DE BENEVOLES – Rapport 2008


Notre 12ème campagne de conservation des ruines s’est déroulée du 04 au 16 août 2008, et a rassemblé jusqu’à 26 bénévoles sur le chantier.

Plusieurs travaux devaient donner suite aux interventions des années précédentes, et en particulier celles entreprises en 2007 permettant la préservation de multiples maçonneries.

Objectifs et résultats

1. Poursuite de la restauration de la cave-lavoir.
Ce petit édifice, situé en contrebas du flanc Nord du site est à l’extérieur de l’enceinte et donc du périmètre classé. Son importance nous est apparue en ce qu’il constituait, au 18ème siècle, le point d’alimentation en eau du potager « à la Française » visible sur la carte de cabinet des Pays-Bas autrichiens du Comte de Ferraris. Selon un témoignage de M. et Mme Genin-Eischorn, de Montquintin, , il servit de lavoir aux habitants du village jusqu’au milieu du 20ème siècle, avant que l’abandon et l’excès de végétation n’aient raison de sa couverture de pierre. Depuis 2006, un dossier était pendant auprès de la cellule « Petit Patrimoine Populaire Wallon » afin d’obtenir une subvention permettant le remontage des éléments retrouvés sur place (une partie de la voûte, ainsi que la porte d’accès). Cette procédure n’ayant pas abouti à notre avantage, il fut décidé de procéder à cette reconstitution par nos propres moyens. C’est ainsi qu’à l’issue d’une étude architecturale, les éléments ont été triés et examinés afin de permettre une reconstitution fidèle. Les 2 murs latéraux ont été remontés, ainsi que les piédroits de la porte. Un assainissement du bassin, ainsi qu’une modification de l’évacuation offriront ensuite un aperçu cohérent, qui sera suivi d’une reconstruction de la voûte.

2. Clôture Nord
L’accès de ce lavoir construit en souterrain s’aligne sur la limite de la terrasse bordant l’ancien potager (actuellement verger). Un important travail de débroussaillage et de dégagement a permis de reconnaître cette limite sur toute sa longueur d’Est en Ouest.
S’accompagnant d’un dégagement de la muraille septentrionale, les pierres déblayées ont été triées et mises en cube, en attendant une future restauration

3. Muraille Nord
La surface de la muraille a été débroussaillée sur toute sa hauteur. Le périmètre des terrasses d’artillerie et de la demi-tour a été nettoyé. Contre cette dernière, ainsi qu’à hauteur de la zone Ouest, un talus de soutien a été aménagé, afin de limiter les risques d’effondrement et de faciliter de prochains travaux de maintenance.

4. Dans le château
De nombreuses interventions ont eu lieu dans diverses zones.
a) Plateaux de circulation. L’un des objectifs étant de faciliter les interventions en hauteur, des plateaux intermédiaires en bois traité ont été disposés à hauteur du 1er étage, sur toute la longueur de l’aile gauche ainsi que dans la tour Ouest. Ils dispensent de l’usage d’échafaudages dans des endroits peu praticables, et offrent ainsi une plus grande sécurité. De plus, la pose d’un plancher de voliges protège des chutes de pierres à l’intérieur de l’édifice. D’ores et déjà, ces plateaux ont permis un nettoyage attentif et prudent des végétations en hauteur, ainsi qu’un examen archéologique et technique de l’état des maçonneries.
b) Dans les caves, le nettoyage et l’évacuation des déblais entrepris en 2007 ont été parachevés. La reconstruction des parois du couloir, liant la cave de l’aile gauche au corps central, a été poursuivie, de manière à sécuriser le soubassement du pignon Nord du corps de logis. Ce travail s’est accompagné d’un relevé précis du profil souterrain, permettant d’examiner la stratigraphie de cette zone, avant qu’elle ne se trouve dissimulée par la maçonnerie. Celui-ci a permis de préciser certaines hypothèses quant à l’évolution du corps de logis et de l’aile droite.
c) En surface du corps de logis, plusieurs maçonneries ont été consolidées, par démontage, tri et remontage à l’identique au moyen des pierres existantes liées par un mortier de chaux. Ainsi en a-t-il été du soubassement de la façade principale (partie gauche) ainsi que de plusieurs murs intérieurs.
d) Enfin devant l’entrée de la tour Ouest, une prospection archéologique ancienne attendait l’établissement de relevés précis des vestiges, qui témoignent de phases d’aménagement antérieures au 18ème s. Ceux-ci ont été réalisés, et seront joints au plan d’ensemble du château qui s’élabore progressivement au fil des sondages effectués.

5. Aux abords
Des travaux d’entretien ont eu lieu sur toute la surface du terrain. Outre le débroussaillage précis le long des murs d’enceinte, il a été procédé à des élagages légers en taille douce de plusieurs arbres surplombant les murailles Nord ainsi qu’a des traitements localisés limitant la prolifération des végétaux et la poussée des racines sur les murs de soutènement.


L’excellent déroulement de ce chantier n’aurait pu se faire sans l’aide des nombreuses personnes qui nous rejoignent fidèlement depuis de nombreuses années. Il en va, bien entendu, des bénévoles qui ne ménagent ni leur peine, ni leur enthousiasme ni leur bonne humeur. D’autres aides proviennent en outre des sympathisants qui fournissent gracieusement outillage et matériel, courant électrique, provisions de bouches ainsi que soutien financier à l’occasion.

Merci donc à la Commune de Rouvroy, la Province de Luxembourg, Mme Antoine et son fils Stéphane, Jean-Luc et Nathalie Frérotte, René et Paulette Cornerotte, David et Christine Enthoven, Françoise Gengler, Camille Culot ainsi qu’à Joseph Collignon, Georges Renard, Georges Coos, Michel Chennaux, Bernard Rongvaux, Isabelle Michalak, Quentin Frérotte, Noémie Frérotte, Vivien Thiry, Jacques Cornerotte, Jean Culot, Gauthier Massange, Pierre Melchior, Mathilde Hardenne, Laure Feldmann, Sarah de Proft, Colin Deru, Léopold Culot, Marie Dawagne, Justine Huart, Daniel Touwaide, Daniel Flamand, Guy Paulus, José Burton, Marie-Christine Claes, Frédéric Claes

Le coût global de ce chantier revient à 3.200 € financés sur fonds propres avec l’aide de :

Départements Culture et Tourisme

Commune de Rouvroy


Travail, apprentissage, découverte...
Plaisir, détente, convivialité...


Visionnez l'album photo complet



haut de page