-->
Un village dans le ciel
Notre association
Patrimoine de Montquintin
Restaurer le château
             - Chantier de restauration
             - Le projet de restauration
Aidez-nous en réduisant vos impôts
      - Une pierre pour Montquintin
      - Le duo legs
      - Nous vendons-Nous cherchons
Membres
Actualité de Montquintin
Visiter ou louer le site
La presse en parle
Nous contacter - Liens



Les actualités de Montquintin

Cette rubrique est ouverte à tous. Si vos désirez nous communiquer une info, des photos, votre opinion ou un billet d’humeur, merci de le faire par e-mail via montquintin@skynet.be


Le village bouge, et si ce n’était que des amoureux des lieux, la presse n’en finirait pas de communiquer sur les sujets touchant Montquintin. Tous pourtant n’ont pas été aussi médiatisés....
- Concert Variety Jazz, 30 juillet 2016
- Journées du Patrimoine, 12 et 13 septembre 2015
- DEUX MENTIONS HONORABLES POUR L’ASBL « A MONTQUINTIN »
- 28 Mars 2015 - Une grange inaugurée derrière le musée de la Vie paysanne
- Mai 2014 - Un Visiorama pour les touristes et les PMR
- Mars 2013 - Un nouveau trottoir en pavés régionaux pour le Musée de la Vie paysanne
- RTBF 2014 : Montquintin dans le JT
- Journées du patrimoine 2010: le plein de visiteurs au château de Montquintin
- Septembre 2008 : Spectacle son et lumière.
- Juillet 2008 : Spectacle de danse, break et jazz.
- Juin 2008 : exposition « Fenêtres ouvertes sur la nature ».
- 14 août 2007 : soirée "contes" au château
- Nouveau nom- nouveau logo
- Développement touristique et reconversion rurale.
- Les journées du Patrimoine à Montquintin-2006.





Le VARIETY JAZZ en concert

Dans ce qu’il convient d’appeler le « Théâtre de Pierres » du château, l’asbl « A MONTQUINTIN » marquera cette année son jubilé d’une pierre, non pas ocre comme celles du château, mais blanche, celle-là. Nous convions en effet le public le samedi 30 juillet au soir, lorsque les ruines s’illumineront pour un concert du groupe VARIETY JAZZ. Cette importante formation musicale de qualité montrera quel beau parti il est possible de tirer de cet ensemble monumental classé, progressivement consolidé et remis en valeur.
www.varietyjazz.be

Cour extérieure du château
Samedi 30 juillet 2016 à 20H
-------------------------------------------------------------

Cette soirée fut une belle réussite !! Météo conciliante, cadre superbe et concert de grande qualité !!


toutes les photos ici

cliquer pour visionner la vidéo





Journées du Patrimoine, 12 et 13 septembre 2015

« D’un monde à l’autre »… à Montquintin avec les contes poétiques de Francis André et la Compagnie TRIVELIN.

Titre significatif pour évoquer le passage du Siècle des Lumières à la République ou à la Monarchie constitutionnelle : la thématique des Journées du Patrimoine conduit tout droit à … Montquintin-la- Médiévale, ravissant village gaumais avec son château fort, son église romane, sa ferme de la Dîme et son colombier.

Durant ce siècle, Montquintin passe du Comte de SUYS, fier ennemi de Louis XIV aux mains de l’incontournable Jean-Nicolas de HONTHEIM qui l’acquiert en 1760. Evêque hérétique, dernier seigneur du lieu, il construit la ferme de la Dîme et restaure (déjà ou encore !) le château ; quant à l’église romane, elle se voit entretemps dotée d’un chœur, avant que la Révolution ne leur jette un nouveau sort. La Dîme deviendra école puis Musée. Cependant, rien ne vient enrayer le dépeuplement progressif du village et ses témoins séculaires ont bien du mal à traverser des années d’indifférence.

Pourtant , Montquintin renaît: habitations rénovées, ferme de la Dîme rafraichie, grange reconvertie, point de vue sur le paysage,…toutes ces réalisations répondent en écho au vaste projet de reconstruction du château, qui fête ses 20 ans cette année. Par amour du Patrimoine, des centaines de bénévoles se sont déjà relayés sur les ruines et lui rendent vie, peu à peu.

Ce sont toutes ces époques, XVIIIe, XIX, XXe siècle que le visiteur est appelé à regarder à travers les visites guidées qui se dérouleront ces 12 et 13 septembre après-midi. Le Musée gaumais et l’ASBL « A MONTQUINTIN » ont uni leurs efforts pour évoquer, l’après-midi, le monde rural à travers les contes du poète-paysan Francis ANDRE, dits par Pierre Leroux, et le soir la musique ancienne avec la Compagnie TRIVELIN, qui se produira gratuitement le samedi 12 à 19H30 dans la cour du château illuminée. ! En cas de mauvais temps, les animations se dérouleront dans l’église

Une collaboration du Musée gaumais et de l’asbl « A MONTQUINTIN »

Au programme :
Samedi 12
14h, 16h : Visites guidées des monuments du village
15h, 16h : Récitation des Poèmes paysans de Francis André
19H30 (cour du château) : Concert gratuit de la Compagnie TRIVELIN

Dimanche 13 septembre
14h, 16h : Visites guidées des monuments du village
15H, 16H : Récitation des Poèmes paysans de Francis André








DEUX MENTIONS HONORABLES POUR L’ASBL « A MONTQUINTIN »

Mai 2014 - L’ASBL « A MONTQUINTIN retenue parmi les lauréats du prix pour la restauration « Prince Alexandre de Mérode » de l’Association des Demeures Historiques de Belgique.
Avec un aperçu global et des photographies « Avant-Après » sur les mesures réalisées dans les ruines depuis 1995, notre ASBL a concouru en 2014 dans l’espoir d’obtenir le prix de 10.000 € qui récompense chaque année les initiatives privées dans le domaine du Patrimoine. Bien que nous n’ayons pas eu la chance d’obtenir cette gratification, le château de Montquintin a toutefois eu l’insigne honneur de se voir nominé, sur les concurrents à avoir déposé leur dossier. Parmi les lauréats, retenons dans l’ordre : la ferme de Wahenge à Beauvechain (1er lauréat), le château d’Huysse à Kruishautem, le Château de Montquintin, la Maison Caussin à Dinant, les jardins du Château de Baya , « Li Moulin d’En-haut » à Otrange et l’Hôtel Dons à Gand. Les lauréats ont été mis à l’honneur le 04 mai 2014 lors de l’Assemblée générale de l’association au Palais des Académies de Bruxelles, sous la présidence d’honneur du Prince Lorenz.

Octobre 2014 - Ah, Oh, Art ! aide la Culture.
Sous cette onomatopée se cache l’association de fait « Les Amis du peintre Bruno DUPONT ». L’artiste bien connu, quoique discret dans son action de mécénat, n’en est pas moins efficace puisqu’une une partie des revenus de son association est affectée à l’encouragement de toute forme d’art et d’artisanat qui retient son attention, à l’issue d’un argumentaire remis par l’organisme ou ‘artiste préalablement sélectionné . La particularité d’AH, OH, ART ! est aussi de promouvoir « l’Epi », monnaie ayant cours dans notre région pour soutenir les échanges locaux et le micro-crédit. C’est ainsi que la restauration au château, et en particulier le projet du « Théâtre de Pierres », s’est vu encouragée par un soutien généreux (et bienvenu !) de 500 €, réparti pour moitiés en liquide et en monnaie « Epi», qui seront affectées utilement au solde du chantier de bénévoles 2014, et au financement du prochain chantier de 2015.







28 Mars 2015 - Une grange inaugurée derrière le musée de la Vie paysanne

C’est Jean-Marie ANDRIANNE qui l’a cédée à la commune de Rouvroy et, bien qu’il y en ait bien d’autres, c’est désormais la plus belle, car on ne l’appelle déjà plus que « LA Grange de Montquintin ». Au départ, sous le mayorat de Stéphane Herbeuval, ce devait être une extension du musée de la Vie paysanne, destinée à l’exposition de véhicules hippomobiles et à des animations didactiques pour les écoles. Le Musée gaumais possède en effet un important matériel de ce type (carrioles, corbillards, véhicule de pompiers, chariots agricoles anciens,…) et souhaitait organiser là des ateliers vivants et des promenades en calèche.
Mais les plans de la commune ont changé entretemps, qui a chargé l’architecte Pascal SOMMEILLIER et l’entreprise B.R.G. de transformer ce beau volume aux façades chaulées de blanc. Il offre aujourd’hui des locaux divers (classes, cuisines, vestiaires, réserves) qui peuvent servir pour de multiples activités telles que repas, réunions, banquets, voire expositions, etc. Des animations « Nature » devraient aussi y être organisées. Quant au Musée gaumais, il devra sans doute créer son musée hippomobile dans une autre commune de Gaume.







Mai 2014 - Un Visiorama pour les touristes et les PMR

Il a une certaine allure ! Réalisé lui aussi en pavés de grès de Virton, dans la foulée du trottoir du musée, ce point de vue, installé sur une terrasse contre le côté Nord du cimetière qui jouxte l’église Saint-Quentin, fait maintenant partie des points d’attrait de la localité.
C’est le regretté Raymond ANDRIANNE qui en a eu l’idée, afin que la rampe aménagée permette aussi aux moins valides d’accéder aisément au cimetière. Grâce à un commentaire audio multilingue et un large panneau-carte géographique, le visiteur peut se familiariser avec les particularités de notre paysage de cuestas si typique de la Lorraine gaumaise, ainsi qu’avec les villages et éléments monumentaux qui le composent. Dans le mur du cimetière, un œil averti peut distinguer la trace d’un passage bouché, qui permettait aux châtelains de jadis, d’accéder à une petite porte de la fameuse Chapelle des Seigneurs dans l’église. Dommage cependant que l’on n’ait pas rouvert ce passage ancien, afin de rappeler cette ancienne coutume, plutôt que d’en percer un autre 5 M plus loin.
voir le visiorama

Même si un autre point de vue (pourvu d‘un banc de repos) est déjà accessible au château depuis de très nombreuses années, il est prévu que trois autres de ces outils didactiques seront érigés aux quatre coins de Montquintin ; les points cardinaux offrent en effet de superbes perspectives visuelles (encore que, le coût étant élevé, les habitants espèrent surtout que cela ne retardera pas encore le financement des vieux murs en pierres sèches du village, éléments de patrimoine précieux qui auraient bien besoin d’attention, car instables et dangereux pour les passants) . Est aussi en projet, une plaine de jeux aménagée en contrebas.







Mars 2013 - Un nouveau trottoir en pavés régionaux pour le Musée de la Vie paysanne.

Sait-on que les anciens pavés de grès calcaire qui couvraient autrefois nos places étaient renommés dans le pays entier et même à l’étranger ? Inusables, solides, autonettoyants, beaucoup furent sortis des carrières de Rabais (Ethe-Virton), et à la fin du 19ème siècle, il fut même question d’y construire une importante gare ferroviaire pour en assurer l’exportation.

En 2012, lors du démontage de la Grand-Place de Virton, l’entreprise de construction TRAGESOM (M. Gilles Sommeillier) a fait généreusement cadeau à l’asbl « A MONTQUINTIN» d’un important lot de ces pavés régionaux en grès destinés au départ à la cour du château. Sensibilisé par le Musée gaumais qui souhaitait embellir les abords du petit musée de la Vie paysanne, nous avons décidé de lui en céder gracieusement la totalité, soit environ 60 M2 (valeur : +/- 3.000 €), sous condition cependant que la commune de Rouvroy fasse également un geste en finançant leur placement, à l’occasion de l’aménagement du nouveau Visiorama près de l’église. L’échevin des travaux, Stéphane HERBEUVAL y marqua immédiatement son accord, et c’est tout le talent de M. Pierre SOSSON, héritier d’une vieille lignée de paveurs « à l’ancienne », qui donne ainsi un coup de fraîcheur à la petite place Monseigneur de Hontheim. Il faut dire que c’est son grand-père Mathieu ANDRE qui avait précisément pavé…la Grand-place de Virton.

Ce beau partenariat à trois - ASBL, Commune, Entreprise – mérite d’être souligné, car le mouvement semble amorcé désormais pour repeupler çà et là quelques endroits du village de ce savoir-faire précieux des tailleurs de pierre gaumais.







RTBF 2014









11 et 12 septembre 2010



Journées du patrimoine : le plein de visiteurs au château de Montquintin

Relevé des vestiges
Ces 11 et 12 septembre après-midis, "Dépassés par le succès", c’est le sentiment que l’ASBL « A Montquintin » et le Musée gaumais, travaillant en collaboration, ont retiré des centaines de personnes qui se sont déplacées pour discuter avec les bénévoles qui depuis 15 ans tentent de sauver le château de la ruine et de l’oubli. Un travail polyvalent qui va de la gestion du projet architectural à la recherche de mécènes, en passant par toutes les figures du travail manuel, du terrassier au maçon, du tailleur de pierre au charpentier, le tout avec trop peu de moyens financiers et beaucoup d’enthousiasme.

Ainsi, par petits groupes visitant d’abord le Musée gaumais de Virton où pas moins de cinq restaurateurs faisaient part de leurs méthodes, un public dense, concerné aussi bien par la conservation des œuvres d’art (peintures, papiers, sculptures, polychromie etc.) que par l’architecture, se dirigeait ensuite vers Montquintin, pour y parcourir le village sous la conduite des guides, puis les tours, les courtines, le lavoir, les fondations.

Le public était exceptionnellement admis dans les arcanes du château, pour s’intéresser à un chantier de démonstration. Muni des casques de protection adéquats, les caves, les tours, les courtines lui étaient commentés. Les visiteurs ont pu se faire expliquer le projet en cours, examiner les plans, dialoguer avec des bénévoles au travail, qui à la taille de la pierre, ou la confection d’un cintre de voûte, qui à la restauration du lavoir, ou à la consolidation de maçonneries, et observer les indispensables examens préliminaires à d’éventuelles fouilles archéologiques.





Ces Journées ont été l’occasion d’échanges sympathiques où chacun y va de sa question ou de sa suggestion sur la manière de restaurer, le but du projet, les anecdotes, admirant ici une initiative heureuse et cherchant là une solution à préconiser. Le village de Montquintin mériterait certainement de faire l’objet d’un projet de rénovation rurale du bâti. Le château se flatte, lui, de créer des vocations : volontaires toujours plus nombreux pour les chantiers d’été, candidats à des études en rapport avec le patrimoine (architecture, histoire de l’art, archéologie) furent nombreux à s’informer.

La leçon à retirer est certainement l’intérêt toujours plus croissant du public pour des projets ambitieux et insolites. Ceui de Montquintin est le seul de ce type dans le sud-Luxembourg. De nombreuses personnes se passionnent aussi pour la portée pédagogique qui parvient ici à concilier de manière étonnante le cohabitation de diverses générations, jeunes et anciens pour la sauvegarde du site, avec la formation aux métiers, à la vie en groupe, à la discipline et au désintéressement : toutes les composantes d’un idéal réussi.






Samedi 13 septembre 2008 : Spectacle son et lumière.
Dans le cadre des journées du Patrimoine, spectacle monté par "Event Team" : Divin Merlin. Son digital, lasers, pyrotechnie, mélange subtil d'effets sonores et lumineux, de musiques symphoniques, de chorégraphies, de feux d'artifices et d'une histoire contée.

Soirée organisée par la commune de Rouvroy, avec le concours de la Jeunesse de Couvreux-Montquintin..











Samedi 12 juillet 2008 : Spectacle de danse, break et jazz.
L'esplanade devant le château de Montquintin, samedi 12 juillet, 21h30. La nuit est tombée sur les ruines de la demeure de Mgr de Hontheim. Scénographe, metteuse en scène, productrice mais aussi danseuse, Emilie MAILLEN littéralement séduite par l'endroit y a planté le décor d'"IMPACT", le spectacle chorégraphique qu'elle dirige avec Sébastien Chavée. Dans la cour intérieure du château, les lumières des flambeaux éclairant un tapis rouge se reflètent dans l'eau d'un bassin installé devant un espace scénique où un podium et un écran géant attendent de s'animer.
Les trois coups sont frappés. Le spectacle peut commencer. et voilà que 12 danseurs de la compagnie "Chun Lee Arts" et une chanteuse entrent en scène. Le son et la lumière les animent et les conduisent au sein d'une fusion entre le break, la danse, le jazz et le chant lyrique.
" Plus qu'un spectacle de danse, cette création entend interroger les codes et les valeurs de la société dans sa globalité, avec pour support la danse. Tout cela s'articule autour de la question du pouvoir et des rapports de force que notre société met en oeuvre et conditionne ", dixit Emilie MAILLEN.


Le spectacle était précédé d'un stage gratuit de break-dance donné par le chorégraphe Julien Roose, ainsi que d'un concert rap de "Bagar Crew".

Soirée organisée par la commune de Rouvroy avec le soutien de "Challenge".





Du samedi 7 juin 2008 au dimanche 15 juin 2008 : exposition « Fenêtres ouvertes sur la nature ».
Au vu du succès remporte l’an dernier par l’exposition « Montquintin vous inspire », les artistes de la région se réunissent à nouveau pour exposer leurs œuvres à Montquintin.

Le thème choisi « Fenêtres ouvertes sur la nature » permet de rencontrer la diversité des recherches artistiques en oeuvrant néanmoins pour une belle harmonie d’exposition.
Le but de l’exposition est d’offrir aux regards des œuvres de beauté, nous nous mobilisons aussi pour attirer l’attention sur le site et le village de Montquintin.

L’exposition aura lieu dans le gîte rural (bâtisse de 1681) rue St Quentin,9B 6767 Montquintin (Rouvroy) du samedi 7 juin 2008 au dimanche 15 juin 2008, de 14 à 19 h.

Les artistes :
Baudson Alain, Balon Véronique, Bitaine Nelly, Chariot Pierre, Clausse Raymond, Demasy Rosemary, Bara Virginie, Gracia Patrice, Gribaumont Gérard, Hardat Sandrine, Herbin Jacqueline, Linel Dominique, Meurisse Renée, Pascal François, Piqueray Rose, Raulin Denis, Saussus Anne, Seghers Michel, Sosson Francine, Tillière Bruno, Toussaint Philippe, Sternotte Isabelle, Sosson Marie Cécile, Toussaint Cécile.

Contact : Cécile Toussaint - Vangrunderbeek, av. Lorraine, 12, 6762 St-Mard, Tél.: 063571939






14 août 2007 : soirée "contes" au château
A l’adresse du public, jeune et moins jeune, une animation fut organisée le 14 août. Et, si nos prévisions étaient modestes, elles furent largement dépassées par un public venu nombreux et très intéressé, puisque 110 personnes de tous âges ont rallié le sommet de la colline.
Après une visite humoristico-didactique par notre administrateur historien Didier CULOT sur l'état des lieux, ce fut au tour de Joseph COLLIGNON, plus conteur que jamais, d’envoûter petits et grands par des histoires où le réel et l’imaginaire donnaient une autre dimension aux vieilles pierres baignées dans la lumière des chandelles. Avec des intermèdes musicaux interprétés par de jeunes musiciens-fouilleurs, menés par Sarah de Prooft et Colin Deru. Ce fut vers 22h30 que la soirée se termina par un petit verre convivial.
Pour un essai, ce fut donc une réussite.
Il est acquis dorénavant que chaque 14 août, l’ASBL reproduira une activité dans l’enceinte du château, différente chaque année (contes, spectacle, concert, exposition,…), dont le but est aussi d’assurer une rentrée financière en vue de la revalorisation et de l’exploitation du site.

(cliquez sur une image, celle-ci apparaîtra agrandie en-dessous des vignettes. Cliquez dessus pour la fermer.)





Nouveau nom- nouveau logo

Ceci a poussé notre ASBL à modifier son approche. Cette nouveauté s’exprime par une nouvelle appellation de l’ASBL qui se nomme désormais « A Montquintin ». Ce terme est en effet le toponyme qui désigne sur les cartes la parcelle sur laquelle est édifié le château. Par cet acte, nous voulons étendre le Conseil d’Administration aux forces vives qui le souhaitent. Ce peuvent être des pouvoirs publics, des acteurs touristiques, des habitants, des mouvements de jeunes, des amoureux de l’environnement ou du patrimoine, des investisseurs, etc. En tout cas nous espérons que notre appel trouvera un écho auprès de ceux qui veulent voir avancer les choses. Tous peuvent faire acte de candidature auprès de l’ASBL, qui examinera quel développement ils peuvent ainsi apporter à cette entreprise. Et le nouveau logo inspire bien cette idée dynamique, puisqu’il s’agit du « lévrier courant d’argent sur fond d’azur » réinterprété d’après les armoiries de la famille Hontheim.
Nous serons conduits sous peu à proposer à la commune un exposé précis de notre travail et de ses perspectives.





Développement touristique et reconversion rurale.

Sollicité en 2006 par un dossier de « projet pilote » que nous lui avions transmis, le ministre Lutgen a initié une mission d’étude concernant Montquintin. Celle-ci s’intitule « Valorisation touristique du Village de Montquintin ». Elle a été confiée à la société AWP+E (Agence Wallonne du Paysage) de Nivelles. Profitant de la petite taille de l’agglomération, elle devrait aborder tous les domaines qui concernent la vie locale et les gens qui l’animent.

Après une première prise de contact, un comité d’accompagnement a été créé dans lequel figurent des représentants du Commissariat Général au Tourisme, du Cabinet du Ministre, et des acteurs locaux (commune de Rouvroy et Maison du Tourisme de Gaume). L’AWP poursuit actuellement ses consultations des divers intervenants concernés par le site. Associations, particuliers, pouvoirs publics, habitants seront théoriquement amenés à se concerter afin de déterminer ensemble quelles mesures ils souhaitent prendre , et dans quels domaines d’application. Ceci n’intéresse pas seulement le patrimoine, mais aussi bien la voirie que l’environnement, l’agriculture, les équipements, l’animation, etc. Toutes les idées réalistes seront donc les bienvenues, et il faut espérer que chacun se sentira impliqué de manière constructive. La procédure s’achèvera en novembre 2007, par la publication d’une dizaine de fiches projets qui détermineront les priorités.

Bien entendu, les résultats ne seront pas contraignants, et il dépendra de la bonne volonté des acteurs et des autorités d’y donner une suite concrète.
C’est en tout cas une étape intéressante, qui permet d’imaginer que le projet de restauration du château ne soit pas isolé, et s’intègre au mieux dans le tissu du village, avec l’accord de ceux qui y vivent.





Les journées du Patrimoine à Montquintin
9 et 10 septembre 2006

Les enfants de l'école "Les Sources", de Virton, animent le village


. . . . . . . . . . . .



Visite guidée des ruines du château

Le colombier

l'intérieur du colombier
(partie basse)

l'intérieur du colombier
(partie haute)